Sign in / Join

Oh cerf: Japon parc émet des conseils que les animaux grignotent les touristes

Ⓒ Jiji Press/AFP/File – – | Les autorités japonaises ont publié des lignes directrices pour l’alimentation des cerfs qui errent dans le célèbre parc de Nara

Confrontées à un nombre croissant de blessures causées par les morsures de cerfs, les autorités du parc japonais de Nara ont émis des conseils sur l’alimentation des centaines d’animaux qui attirent les touristes du monde entier.

Le parc pittoresque de l’ancienne capitale du Japon abrite plus de 1000 cerfs, qui peuvent même être trouvés errant dans les rues à la recherche de craquelins savoureux spéciaux offerts par les touristes.

Mais leur comportement mignon et calme peut être trompeur et les touristes peuvent se retrouver entourés d’animaux agressifs quand ils essaient de les nourrir.

Les autorités ont donc érigé un panneau écrit en chinois, anglais et japonais intitulé: « Une demande polie du cerf en les nourrissant » aux stands où les craquelins sont vendus.

Les petits enfants doivent être accompagnés d’adultes et le langage gestuel du cerf doit être utilisé, en montrant les deux mains aux animaux lorsque le temps d’alimentation est écoulé.

« Comme ce sont des animaux sauvages, ils se fâchent si les gens les taquinent », a déclaré à l’AFP Yuichiro Kitabata, un responsable de Nara.

« Par exemple, si vous les faites attendre en mangeant, ils peuvent vous mordre … mais tous les touristes ne savent pas qu’ils sont sauvages, croyant qu’ils sont gardés dans le parc », at-il ajouté.

Le parc tentaculaire qui comprend également des temples en bois et des sanctuaires construits il ya des siècles est une attraction touristique majeure, accueillant quelque 13 millions de visiteurs par an.

Mais avec l’augmentation du nombre de touristes étrangers, le nombre de blessés par les cerfs a atteint un record de 180 au cours du dernier exercice jusqu’en mars, contre 118 l’année précédente, selon Kitabata.

Les cerfs du parc – environ 1 200 en moyenne – sont protégés en tant que trésor national.

CGV